samedi 15 juin 2019

Dans les coulisses des Anis de Flavigny



Les Anis de Flavigny, vous connaissez ? si si, ce sont ces minuscules bonbons blancs dans de belles petites boites rétro. Aujourd’hui, je vous emmène dans les coulisses de la fabrication de ce bien bon bonbon ! Et nous en profiterons pour faire un tour dans un des plus beaux villages de France, Flavigny-sur-Ozerain.



Cet article participe au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs. C’est Solène du blog Solcito, qui a choisi le thème du mois : «Dans les coulisses de». Et vous trouverez les indications pour gagner un guide de voyage en bas de ce billet.

Les Anis de Flavigny sont fabriqués dans le village de Flavigny-sur-Ozerain, depuis… très très longtemps. L’histoire de ce bonbon commence avec les Romains – on raconte que Jules César aurait emporté des graines d’anis pour soigner ses soldats, lors du siège d’Alésia. Après la victoire des Romains, un des vétérans, Flavinius le Romain, reçut une colline en récompense. C’est là que Flavigny fut bâtie.
Plus tard, les moines de l’abbaye Saint-Pierre eurent l’idée de fabriquer un bonbon autour d’une graine d’anis. La recette actuelle est toujours la même depuis 1591 ! Mais entre-temps, d’autres «anysetiers» ont pris le relais des moines – le village a compté jusqu’à 8 fabricants d’Anis.
Aujourd’hui, il ne reste plus qu’une seule fabrique, installée dans ce qui fût l’abbaye des moines Bénédictins. Ce qui est très chouette, c’est qu’on peut : visiter les deux - gratuitement, puis prendre un café dans l’ancienne cour, et enfin faire le plein d’Anis, après dégustation!
Allez, on y va !
De l’ancienne abbaye, seuls quelques vestiges subsistent depuis la Révolution. On peut entrer dans la crypte et découvrir deux très anciennes chapelles. Les lieux ont été réhabilité, ils sont bien éclairés, et des panneaux viennent apporter des explications.





De l’autre côté de la cour, se trouvent la boutique-musée et la fabrique. Le parfum d'anis embaume le village. Ce sont quand même 250 millions d’Anis qui sont produits à Flavigny chaque année, dont un tiers part à l'exportation.



Mais au fait, de quoi s'agit-il exactement ? Les Anis sont de minuscules dragées, formées autour d’un grain d’anis. L’anis va peu à peu accrocher le sirop de sucre, en roulant dans la bassine. Il faut en tout 15 jours pour passer des graines d'anis aux petites billes ovales bien emballées dans leurs boites. 



Dans la boutique a été aménagé un petit musée, qui peut se visiter librement. La visite guidée donne aussi accès aux ateliers de fabrication actuels.


Les arômes sont ajoutés au sucre : violette, fleur d’oranger, menthe, pétales de rose… et bien d’autres délices. Tout est naturel et le sucre est bio.



Les trente personnes qui travaillent dans cette petite entreprise sont des artisans passionnés. Un soin extrême est apporté jusqu’au moindre détail. Les boîtes sont magnifiques, elles sont la vitrine du bonbon. Elles déclinent le thème des amoureux, dans différents décors, qui ont évolué au fil des siècles. Mais le côté vintage plaît encore bien : le berger et la bergère.



Avant de partir, n'oubliez pas de faire un  tour dans le village ! Flavigny est un petit bourg médiéval fortifié  :  portes, remparts, maisons en pierres blanches, jardinets, tout invite à la flânerie...





En pratique : plus de renseignements sur le site des Anis – très complet, de nombreuses vidéos, et avec la possibilité de commander en ligne pour ceux qui ne peuvent pas se déplacer. Mais si vous êtes dans le coin, le village et la fabrique méritent vraiment le détour.
Sur place, vous trouverez plusieurs restaurants, une petite épicerie, ainsi que des chambres d’hôtes. Plus de renseignements sur le site de la mairie.
Et pour préparer votre séjour, l'office de tourisme Pays d'Alésia et de la Seine.
Et voici la carte de France des autres articles écrits par les blogueurs de voyage #EnFranceAussi :



Bonus ! ce mois-ci, vous pouvez gagner un guide Gallimard en postant 2 commentaires, jusqu’au 30 juin 2019 – un ici sur mon blog et un sur la page Facebook du rendez-vous, (en indiquant le blog sur lequel vous avez mis un commentaire).


Voir le règlement complet du jeu




5 commentaires:

  1. entre patrimoine et gourmandise, de belles coulisses!

    RépondreSupprimer
  2. Ces petits bonbons sont assez connus mais il est toujours bon de savoir comment ils sont fabriqués ainsi que le contexte historique ! 🙂

    RépondreSupprimer
  3. Lors de notre visite, la météo n'invitait pas à se promener dans le village. Mais nous avons beaucoup apprécié la visite de l'usine. D'ailleurs c'était, de mémoire, le premier article de ma fille sur mon blog, le premier d'une longue série totalement dédiée aux bonbons !

    RépondreSupprimer
  4. Quand on a déjà goûté les anis de Flavigny, cette magnifique balade en images vous permet de raviver des souvenirs très parfumés et goûteux ! Alors...merci ! :)

    RépondreSupprimer
  5. Oooh les anis de Flavigny, c'était le bonbon qui accompagnait tous nos trajets en voiture quand j'étais petite. Je me souviens que nous nous étions arrêtés à l'abbaye pour "faire le plein", alors que nous étions sur la route des vacances. cet article me fait tellement plaisir !

    RépondreSupprimer