samedi 1 septembre 2018

Le Ron de Coucoulude



Le Ron de Coucoulude, ce n’est pas le sommet de France le plus connu… Un indice : il se trouve dans le massif du Tanargue. Arg, le Tanargue ? et c’est quoi, un Ron ?
Le Ron de Coucoulude s’élève à 1448 m. On dit ron en occitan, pour ranc, le rocher. Le Tanargue est un massif ardéchois qui s'étend sur trois vallées, jusqu’au Gard et à la Lozère. Tanargue vient de Taranis Arga, Taranis le (dieu du) tonnerre, arga la montagne : la montagne du tonnerre. De fait, les orages arrivent très vite et peuvent être très violents à cet endroit – pensez à vérifier la météo avant de partir !





Cet article s’inscrit dans le cadre du RDV mensuel des blogueurs  #EnFranceAussi .Le thème du mois sommets est proposé par Pauline du blog Petites Evasions Grandes Aventures . Bonne lecture ! Et n’oubliez pas : en fin d'article, il y a un cadeau à gagner !

Assez bavardé, on démarre la balade. Le départ se fait depuis la station de la Croix de Bauzon, à 1365 m d’altitude. Un bar-restaurant et un petit complexe hôtelier sont ouverts en juillet-août et en hiver quand la neige est au rendez-vous. En été, c’est le lieu idéal pour se balader en forêt et échapper aux températures caniculaires. En hiver, on peut y faire du ski ou des balades en raquettes, au « bout du monde » dans les sapins, loin des foules !




La balade d’aujourd’hui est balisée « pigeon ramier », avec d’anciens panneaux en bois où l’on devine la silhouette dudit pigeon. Passez devant le restaurant pour trouver le départ au fond à gauche, sous la piste de ski. C’est un beau chemin, qui monte doucement  dans la forêt. Au carrefour des Camarets, il faut prendre tout droit, direction la Grangette.




Arrivé à ce carrefour, on aperçoit le petit sommet au loin, sur la droite. Laissez le col des langoustines, pas le temps d’aller à la pêche aujourd’hui ! Il semble que ce nom incongru trouve son origine dans des fossiles qui y auraient été trouvés…



Le chemin descend légèrement, quelques ruisseaux coulent encore. On arrive à un point d’eau, une réserve utilisée en cas d’incendie. En cette fin d’été très sec, quelques fleurs ont réussi à subsister.




A lieu-dit Coucoulude, il faut prendre un petit chemin qui monte dans la forêt sur la gauche. Le balisage a été enlevé L. Voici une photo du départ de ce chemin :


Après quelques mètres dans les fleurs, les papillons et les myrtilliers, on atteint le Ron de Coucoulude. Une vue magnifique sur les montagnes environnantes s’offre à nous, avec plus loin, par temps dégagé, le Ventoux et le Mont Lozère.



Un curieux dôme métallique orne le sommet : il s’agit d’un repère géodésique. Ces points sont utilisés pour mesurer précisément la Terre.



De drôles d’oiseaux tournent autour du sommet. Sans doute guettent-ils les passionnés qui escaladent ce rocher de granit…par tous les moyens !


Le retour se fait par le même chemin – 3h30 de marche en tout. Ou bien vous pouvez continuer en direction du col de Meyrand, et grimper au Ron Folatier, qui culmine à 1480 mètres. Ou encore, en revenant à la Croix de Bauzon, vous pouvez faire un crochet jusqu’au Grand Tanargue, 1511 mètres et visiter la tourbière des Mayes – mais ceci est une autre histoire… que je vous raconterai prochainement.

Infos pratiques : sur le site de la Croix de Bauzon


Cet article participe au rendez-vous #EnFranceAussi de Sylvie du blog Le coin Voyageur.
Comment jouer ? Laissez un commentaire sous cet article, ou celui d'un autre participant.  Ensuite, RDV sur la page facebook de #EnFranceAussi, et laissez un autre commentaire en mentionnant le blog où vous avez laissé votre commentaire N°1, et vous avez toutes vos chances pour gagner une Smartbox Weekend Insolite 



Et ne ratez pas un autre sommet de l'Ardèche !

12 commentaires:

  1. Très jolie balade bucolique. L'Ardèche est une région que j'aime bien, proche de chez moi, le Luberon. Nous y passons souvent nos petites vacances. Merci pour ce bel article, à bientôt.

    RépondreSupprimer
  2. Très joli! Ah, sans les repères de balisage, je me serais trompée sans doute!

    RépondreSupprimer
  3. Moi qui adore la montagne je n'ai jamais fait cet endroit ca a l'air cool ! Avec de jolies fleurs ☺

    RépondreSupprimer
  4. Très joli coin, je ne connaissais pas du tout ! Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
  5. merci pr la découverte car pr moi c terrain incognita

    RépondreSupprimer
  6. Belle ballade en guise de récréation ce matin. Merci !

    RépondreSupprimer
  7. Jolie balade .... cela donne envie de la faire

    RépondreSupprimer
  8. En effet, je ne connaissais pas du tout ce sommet, ni même le massif dont il fait partie (il faut que je reprenne des cours de géo !) ... Merci pour cette belle découverte :)

    RépondreSupprimer
  9. J'ai eu l'occasion de faire quelques randos en Ardèche mais je ne connais pas ce coin-là, et je n'avais même jamais entendu ce nom là. J'espère avoir un jour l'occasion de retourner dans ce département qui m'avait beaucoup plu, pour un séjour un peu plus long cette fois puisque je n'y ai séjourné que 4 jours... Merci beaucoup pour cette chouette idée de rando !

    RépondreSupprimer
  10. Tu m'as appris pleins de choses, merci! Je ne connais pas du tout ce coin, mais ça donne envie de le découvrir!

    RépondreSupprimer
  11. Allez y vite car bientôt vous pourrez y contempler 24 éoliennes géantes au premier plan depuis le sommet! Si vous aimez les Cévennes Ardéchoises et le Tanargue, faites le savoir en signant la pétition sur le site www.eole07.fr Merci pour elles

    RépondreSupprimer